Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’Université Ukrainienne Libre

par Bogdan Mytrowytch

publié dans histoire

 

La diaspora ukrainienne pendant les « années de plomb », période dans laquelle l’Ukraine n’avait pas d’état indépendant, a joué un rôle important dans l’apport du combat pour l’indépendance ukrainienne. Une de ces institutions représentative fut « l’Université Ukrainienne Libre ». Ce fut un réservoir intellectuel pour toute la communauté, qui était nombreuse dans différents pays d’Europe et Outre- Atlantique. L’histoire de l’Université Ukrainienne Libre est d’autant plus intéressante, qu’elle est le reflet de ce monde intellectuel ukrainien de l’émigration. Des intellectuels ne se sentant donc plus libres dans une Ukraine occupée par des puissances étrangères, jugèrent important en émigration de créer une institution qui formerait une élite intellectuelle. Par conséquent, pour beaucoup d’entre eux, ce fut aussi une occasion de pouvoir exercer ainsi leurs activités, grâce à la création de cette université dans la diaspora.

Cette entreprise audacieuse commencera réellement par la Tchécoslovaquie de Thomas Masaryk, le premier président de la Tchécoslovaquie, c’est lui qui a permis à l’université de s’établir à Prague en automne 1921, alors que peu de temps avant, elle était à Vienne à partir de janvier 1921, mais les contraintes budgétaires ne lui n’ont pas permis de s’établir. Par contre, le gouvernement tchécoslovaque subventionna cette université en mettant à sa disposition des locaux de l’université de Charles, situés au centre de la ville. A Prague, capitale de la Tchécoslovaquie, vivait d’ailleurs un certain nombre d’enseignants, et lors de ces débuts de cette institution plus de 7OO auditeurs s’étaient déjà inscrits ! A cette époque, l’université comptait deux grandes sections en son sein, celui de la Philosophie et celui du Droit. Elle fonctionna entre les deux secondes guerres mondiales, soit une vingtaine d’années. Des personnes célèbres du monde intellectuel ukrainien y participèrent, ce qui donna une réputation sérieuse à cette institution, malheureusement la seconde guerre mondiale avec l’occupation allemande mit fin à cette période très positive pour l’université.

En 1945, suite à l’occupation soviétique, l’Université Ukrainienne libre est transférée à Munich, et commença son activité dès l’automne 45, ce fut une période difficile car cette fois- là, elle a dû compter sur ses propres forces uniquement pendant cinq ans. Le nombre d’enseignants en 1947, atteignit le chiffre de 80 enseignants répartis toujours sur la section philosophique, celle du droit et d’une nouvelle section, celle de la philologie ukrainienne. En 1950 la situation changea, elle fut reconnue officiellement par le gouvernement du Land de la Bavière, ce qui entraina la reconnaissance de ses diplômes, tant au niveau de la maitrise que du doctorat. A partir de là, l’université reçu une dotation financière de la part de l’Allemagne Fédérale et du Land de Bavière qui durera pendant toute la période de la « guerre froide » jusqu’à l’indépendance de l’Ukraine. 
Comme ce fut pour la période entre deux guerre, dans les années allant de la fin seconde guerre mondiale jusqu’à la chute de l’Union Soviétique, le rayonnement intellectuel de cette institution dans la diaspora ukrainienne fut conséquent. Beaucoup de personnes issues de l’université ukrainienne libre, enseignèrent dans les universités européennes, américaines et canadiennes
Lors de l’indépendance de l’Ukraine en 1991 ce financement prendra fin (en 1996). L’Allemagne considérera que convenu au moment de l’établissement de la dotation, que c’est au gouvernement ukrainien d’aider, de même dix ans plus tard le gouvernement régional de la Bavière mettra fin aux subventions (2006)....

A l’heure actuelle, l’Université Ukrainienne Libre se trouve à la croisée des chemins. D’un côté elle continue de travailler en recevant des étudiants venant aussi bien de la diaspora comme de l’Ukraine, ces derniers forment la majorité. Par contre, le corps enseignant à 50% vient du continent américain, 25% des pays européens et les autres 25% sont des professeurs de l’Ukraine. Il est intéressant de noter qu’au cours de ces dernières années, se sont deux femmes qui furent élus élues successivement par le collège des professeurs comme recteurs. Aujourd’hui, c’est donc Maria Prychlak, qui est le recteur de cette université. Elle doit son existence grâce aux dons privés, le plus important provient de la fondation « des amis de l’université ukrainienne libre » qui se trouve aux Etats-Unis.

Du fait que l’université connait actuellement des graves problèmes financiers, et que malgré les multiples tentatives faites envers le pouvoir ukrainien, celui-là n’aide toujours pas cette université, en prétextant « qu’elle se trouve en dehors de l’Ukraine ». L’activité est donc par conséquent considérablement réduite, plus qu’une cent cinquantaine d’inscrits comme étudiants ce qui tranche avec le nombre de participants au début à Prague en 1921 et donc un nombre réduit d’enseignants(une quinzaine)…

Au niveau européen se serait intéressant pour l’Ukraine de voir une telle institution pouvoir continuer d’exister. Ce serait « un pont » entre l’Ukraine et les pays l’Union Européenne. Souhaitons que la politique du gouvernement ukrainien change en prenant en considération cet aspect européen… et que donc l’Université Ukrainienne Libre ne disparaisse pas à terme !

Commenter cet article