Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le troisième Maidan

par Bogdan Mytrowytch

A première vue cela peut friser la provocation pour les personnes en France, Malheureusement, cette question est de plus en plus d’actualité en Ukraine. Le président Porochenko est pris dans un étau. D’un côté les promesses faites lors de son élection le 25 mai 2014 au peuple et à l’Union Européenne d’engager l’Ukraine sur la voie européenne. De l’autre, les oligarques qui sont toujours aussi puissant en Ukraine… Un an après l’élection, il y a une situation sociale et économique déplorable avec la menace constante de l’invasion de la Russie. Pourquoi cette situation de blocage pour le président et son gouvernement ? Porochenko, lui-même est issu des oligarques, que ce soit Ahmetov, Firtash, Kolomojsky et Pinchuk Ce sont des personnes qui faisaient et font toujours malheureusement « la pluie et le beau temps » en Ukraine. D’ailleurs, Dmytro Firtach, qui vient récemment de gagner son procès contre les Etats-Unis à Vienne, ne s’y est pas trompé en se rappelant au bon souvenir de Petro Porochenko. Il a révélé à la presse, qu’il avait rencontré à Vienne avant les élections présidentielles de mai 2014, Petro Porochenko et Vitaly Klytchko en compagnie de Serhij Lovotchkin, (ancien responsable de l’administration présidentiel sous le dictateur Yanoukovitch) pour apporter son soutien …A bon entendeur salut !

Cela ne survient pas par hasard, en effet, le président lors de la rencontre entre l’Union européenne et l’Ukraine qui s’est déroulée le lundi 27 avril à Kyiv, a pris l’engagement solennel de se battre contre la corruption … Ce qui a provoqué ce » rappel à l’ordre » de Dmytro Firtach constitue un avertissement pour le pouvoir, au cas où il songerait d’agir contre lui et contre ces collègues oligarques …

La situation sociale s’est dégradée en Ukraine, les gens « triment » dans la vie de tous les jours, et ne constatent pas de changement dans leur vie quotidienne. On fait payer des taxes de toutes sortes, le parlement ces derniers temps a du empêcher la hausse de différentes taxes, et notamment celle du gaz que le gouvernement actuel voulait appliquer.

La guerre larvée que mène la Russie poutinienne contre l’Ukraine, constitue une entrave aux efforts du gouvernement ukrainien pour surmonter la crise. La récente visite du premier ministre Arsenyj Jatseniuk, faite ce mardi 12 mai en France pour obtenir un soutien plus accru de la France, en est la preuve. Certes, la France et l’Allemagne par leur action à Minsk ont aidé à calmer la situation dans le Donbass, même si chaque jours des tirs et des attaques sporadiques ont lieu, mais est ce suffisant pour que l' Ukraine puisse s’en sortir au niveau de sa situation intérieure ?

Tel est le dilemme dans lequel se trouve le gouvernement ukrainien, qui veut un étalement de sa dette par rapport à l’Union Européenne et le FMI,de même, il veut la levée des visas afin que les ukrainiens puissent librement voyager dans l’Union Européenne, ce qu’il n’a pas obtenu jusqu’à maintenant.

De plus en plus de citoyens ayant participé à la révolution du Maidan se montrent exigeant vis-à-vis du gouvernement. Ils demandent avec juste raison de permettre à la justice de juger les responsables des tueries qui se sont déroulées en février 2014, où plus d’une centaine de personnes furent assassiner par les snipers du dictateur Yanoukovitch, ce que l’on appelle en Ukraine « la Centurie Celeste » (« Nebesna Sotnia »). Jusqu’à présent rien n’a été fait …outre Yanoukovitch, qui se trouve Russie avec certains responsables, d’autres personnes, tel que Lovotchkine et consort se pavanent librement en Ukraine sans être inquiétées…Ce qui émeut beaucoup de gens, et en premier lieu les familles des défunts tués… d’où les bruits de plus en plus persistant d’un troisième Maidan.

Ce troisième Maidan constituerait pour certain une catastrophe, pour d’autres, la seule façon à l’Ukraine de se dégager de cette impasse là. Un historien, Volodymyr Viatrovitch, pense justement qu’il ne s’agit de faire un troisième Maidan, mais d’achever concretement le second, c'est-à-dire l’Euromaidan de 2014. Il s’agit d’obtenir de réels changements promis…c’est un sage conseil au gouvernement et à son président. Il faut que le pouvoir s’arme de courage pour le faire, et puisse répondre ainsi positivement aux exigences du peuple du Maidan et de l’Union Européenne, c'est-à-dire écarter tout ce qui est le symbole du soviétisme. « La décomunisation » faite actuellement, en constitue un pas encourageant. Conduire des réformes dans les différentes institutions de l’état dont celui de la justice, en sont et seront des exemples éclatants. Pour cela, il faut écarter les oligarques, qui font tout pour saboter les réformes. Souhaitons à l’Ukraine cette solution là, afin qu’elle puisse se réconcilier avec son passé, son présent, et devenir réellement un état européen digne de ce nom.

Voir les commentaires