Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le problème épineux du Donbass

par Bogdan Mytrowytch

Le problème épineux du Donbass

C’est une épine dans le pied de l’Ukraine. Le 29 janvier la loi modifiant la constitution ukrainienne devait être adoptée, dont la cause est le statut du Donbass. Cette loi en France serait nommée « loi organique » car elle modifie la constitution, elle requiert une majorité absolue de deux tiers pour pouvoir être votée. Donc sur un parlement ukrainien comptant 450 membres, il faudrait trois cent personnes pour voter cette modification. Ce qui est loin d’être le cas… il faut le dire, que cette question cruciale engage non seulement la région du Donbass, mais aussi l’avenir de toute l’Ukraine par rapport à l’Union Européenne.

En effet, il s’agit de respecter des décisions prises dans les fameux accords de Minsk de février 2015, qui prévoient le retrait des troupes russes, un statut spécial sur le Donbass, des élections locales dans cette région, et le marquage d’une frontière bien établie entre la Russie et l’Ukraine car en ce moment, il y a quatre centre kilomètre le long de la frontière entre l’Ukraine et la Russie, dans laquelle les gens rentrent en Ukraine « comme dans un moulin ».

Donc un problème épineux pour l’Ukraine, et dont la majorité de personnes au parlement en ce moment y sont hostiles, ils estiment que ces accords ne sont pas une garantie de sécurité pour l’Ukraine. Selon la Russie, un vote concernant le statut spécial du Donbass devrait avoir lieu au parlement ukrainien, et ensuite des élections des autorités locales dans la zone pro-russe…et c’est seulement après… que l’on pourra parler du désarmement général puis d’un règlement frontalier entre l’Ukraine et la Russie C’est en tout cas l’interprétation russe des accords de Minsk alors que pour la partie ukrainienne, c’est la demande du retrait des troupes russes, le renforcement de l’OSCE, et le rétablissement de la souveraineté ukrainienne, qui constituent un préalable pour l’Ukraine… afin que le statut spécial et les élections locales puissent être appliqués dans la partie détenue par les pro-russes.

Il est vrai que l’affaire syrienne a mis un bémol aux agressions des russes contre l’Ukraine, le boycott économique de l’Occident de la Russie l’a affaiblie considérablement. Ces deux facteurs sont ceux qui ont aidé implicitement l’Ukraine provisoirement. Maintenant, il ne faudrait pas que l’Occident lâche sa pression sur la Russie, qui ne comprend que « la diplomatie de la force ».
De plus, la situation économique et sociale de l’Ukraine est aussi une menace pour sa stabilité, déjà dans la Moldavie voisine on voit les prémices d’une révolution type Maidan, le problème c’est que le gouvernement moldave qui est en place, est d’orientation pro-occidentale, mais largement corrompu… ce qui doit bien faire réfléchir les dirigeants ukrainiens, qui sont confrontés au même type de problème en Ukraine , même si la menace d’une révolution de type Maidan (« le troisième Maidan ») ne se pose en des termes aussi explicites qu’en Moldavie.

Le gouvernement ukrainien n’a pas à lui tout seul les clés du problème pour résoudre celui du Donbass, la Russie non plus. La véritable solution ce serait une plus grande implication de l’ OSCE, (l’organisation de la sécurité européenne) sur le terrain est une politique plus active de l’Union Européenne dans ce domaine, et non pas seulement la France et l’Allemagne, qui sont avec l’Ukraine et la Russie les signataires des accords de Minsk. De même, il est important que les Etats-Unis comme ils l’ont fait jusqu’à présent, soit indirectement présent au cas où…

Voir les commentaires