Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A propos de la perception de l’ Histoire en Ukraine

par Bogdan Mytrowytch

publié dans histoire

 

Depuis un certain temps je constate avec beaucoup d’amertumes que beaucoup d’ukrainiens ne connaissent pas leur Histoire, cela peut paraître prétentieux de le dire pour quelqu’un de la diaspora ukrainienne…mais malheureusement, c’est la réalité. Mon attention s’est porté sur une période plutôt récente, celle de la seconde guerre mondiale, qu’elle ne fut ma surprise et ma déception !

Certes, le pays pendant des siècles et des siècles a été occupé par des pays voisins, mais est-ce une raison de constater que plus de vingt -cinq ans après l’indépendance, les gens ne connaissent tout simplement pas l’histoire de leur pays !

J’ai pris un sujet de l’Histoire récente, celle de la seconde guerre mondiale concernant l’Ukraine, il s’agit du mouvement de l’Armée Insurrectionnelle Ukrainienne (UPA). Quand j’ai entendu de mes propres oreilles plusieurs fois que Stepan Bandera était « le chef de l’UPA » alors qu’il était prisonnier pendant la guerre dans le camp de concentration Sachshausen en Allemagne… J’ai été tout de suite fixé !

Ne parlons pas du fameux troisième congrès extraordinaire de l’Organisation des Nationalistes Ukrainiens (OUN), qui s’est fait en Ukraine pendant la seconde guerre mondiale en 1943. Il est aujourd’hui quasi –inconnu en Ukraine. C’est à cette occasion que fut élue une direction collégiale de trois personnes présidée par Roman Choukhevitch, et non d’un seul dirigeant comme ce l’était pour Stepan Bandera, auparavant en 1940 lors du deuxième congrès à Cracovie. Suite aux différents rapports de groupes expéditionnaires venant de l’Ukraine central et oriental, le programme idéologique de cette organisation a été modifié profondément, en adoptant un contenu beaucoup plus social et démocratique … De même, une autre « perle » à propos « du fameux drapeau noir rouge «, qui symbolisait l’UPA »… Non ! le drapeau noir rouge était le drapeau de l’OUN de Bandera, mais pas de l’UPA, qui a adopté le drapeau national bleu-jaune.

Toutes ces aberrations m’ont fait bien rire, mais après avoir réfléchi, c’est devenu une source de préoccupation. En effet, on constate, qu’il existe une grande confusion entre l’OUN et l’UPA, même si il est vrai, que ce sont les dirigeants de l’OUN qui ont créée initialement l’UPA… mais en son sein, seulement cinquante pour cent de personnes appartenaient à l’OUN. Ce n’est pas pour être méchants…

J’ai demandé par la suite comme à un examen d’oral, à plusieurs de mes interlocuteurs ukrainiens pourquoi l’UHVR (Conseil Suprême de Libération Ukrainien) fut créée selon eux, et quelles sont les circonstances, qui ont menées à sa création ? A cela mes interlocuteurs qui sont des personnes ukrainiennes ayant un niveau universitaire, ont été incapables de me l’expliquer…Ce Conseil Suprême qui a été créée en juillet 1944, il était une conséquence de la nouvelle orientation politique de l’OUN de 1943. C’était une sorte de parlement clandestin regroupant différentes mouvances politiques de droite comme de gauche, qui se battaient pour l’indépendance de l’Ukraine.

Le problème, c’est que actuellement, cette période qui est toujours très controversée dans la société ukrainienne, revient au- devant de la scène médiatique à cause de la propagande poutinienne, qui selon la bonne tradition soviétique d’antan, montre l’ UPA, et ces dirigeants d’une manière fallacieuse, en les caractérisant comme » des traitres à leur patrie soviétique », et des « collaborateurs des nazis », ce qui est faux. En effet, ils se sont battus contre tous les occupants de l’Ukraine, que ce soit les allemands, russes et polonais. Malheureusement, la machine de propagande russe, exerce encore une grande emprise sur les citoyens ukrainiens, et notamment surtout dans les régions orientales de l’Ukraine, qui ont toujours une vision soviétique du passé de l’Ukraine.

C’est pour cela outre les médias ukrainiens, qui commencent à débattre de cette période, il serait souhaitable, qu’un effort gouvernemental soit fait au niveau de la connaissance de l’Histoire comme cela l’a été fait pour la défense de la langue ukrainienne nationale récemment. Afin que la vision tronquée de l’Histoire, et plus particulièrement, celle concernant la période de la seconde guerre mondiale soit vraiment une fois pour toute, » nettoyée » de toute propagande soviétique.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>