Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La démission

par Bogdan Mytrowytch

publié dans Politique

                                                         

 

Le gouverneur d’Odessa  Mikheil Saakachvili, ex-président de la Géorgie vient de démissionner de son poste de gouverneur d’Odessa ce 7 octobre 2016. Appelé par le président ukrainien Petro Porochenko  pour mener la lutte contre corruption le 30 mai 2015, son action s’est terminée par un constat d’échec.

 

Mikheil Saakachvili et Petro Porochenko se connaissent depuis les années lorsqu’ils étaient  étudiants, c’était deux amis… quelle déception cela doit être pour l’ancien gouverneur d’Odessa, lui qui a vaincu la corruption en Géorgie, pays dont il est issu, et n’avoir pas pu le faire dans cette région d’Ukraine. La Géorgie à l’époque soviétique, était considérée comme « la perle » de la corruption…

 

 La cause de sa démission, c’est le reproche à l’actuel président un soutien à deux groupes mafieux de la région  d’Odessa, celui de Trukhanov, l’actuel maire d’Odessa, et celui du clan d’Ismail, ville se trouvant dans cette région. De plus,  la fermeture « du Centre  d’Aide aux Citoyens » dans cette ville, mesure approuvée par le président ukrainien et la déclaration publique  des biens d’hommes politiques et des fonctionnaires par internet, furent  « la goutte d’eau » qui provoquèrent la démission de Mikeil Saakachvili. En effet, quelques temps auparavant, l’ouverture de ce centre fut inaugurée par le président  Petro Porochenko lui-même, et la déclaration publique par internet, dévoila « la richesse de différents fonctionnaires qui se compte en milliards » selon Saakachvili « alors que les retraités gardent leurs deniers pour ne pas mourir de faim » poursuit l’ancien gouverneur.

 

Déjà, depuis un bon moment les relations entre les deux hommes n’étaient pas bonnes. Lorsqu’un des proches de Saakachvili,  David Sakvalerelidze, qui était vice procureur dans la région d’Odessa, a  « été démissionné » fin mars  2015 par Victor Shokin, le précédent  procureur général de  l’Ukraine, à cause de son combat contre la corruption. Ce fut la première « épine dans le pied » pour Mikheil Saakashvili.  Signalons, qu’aujourd’hui c’est Youri Lutsenko qui est le procureur général, et il a fallu une intense campagne de presse pour que son successeur corrompu Victor Shokin soit démis de ses fonctions.

 

Le six décembre 2015, Saakachvili  dans une conférence appelée « initiative anticorruption d’Odessa »,  a comptabilisé la fortune des principaux corrupteurs de l’Ukraine, et il a affirmé que cela représentait une perte budgétaire de 5 milliards de dollars au moins. Les principaux responsables sont les oligarques, dont certains sont proches du premier ministre de l’époque Arsenyj Yatséniuk et du président Petro Porochenko. Déjà là ce fut tendu, tout le monde a en mémoire l’échange houleux entre le ministre de l’intérieur  Arsen Avakov à Saakachvili le 14 décembre lors de la réunion nationale du conseil des réformes.

 

 Suite à cela, le député « du Bloc Porochenko », Mustpha Naem lui proposa de former  « une plate-forme anti- corruption ». « Les forums contre la corruption » organisés successivement à Odessa, à Kyiv, et à Kharkiv rassemblèrent beaucoup de monde aussi bien des gens de la vie associative que  du monde politique, malgré cela,ce fut un échec. Le mouvement « Demalliance » créé par  les jeunes  « eurodéputés » dont la plupart viennent du « Bloc Porochenko » comme Mustapha Naem, Serhij Letchenko et Svitlana  Zalitchuk ,et l’autre mouvement, celui de Saakachvili  qui s’appelle « Khvyla » (la vague), dont le député non-inscrit Victor Tchumak, et David Sakvalerelidze en font partie, n’ont toujours pas réussi à se mettre d’accord pour créer un mouvement politique. Pourtant ces deux mouvements ont le même objectif : à savoir la lutte  implacable contre la corruption, ce qui permettra à l’Ukraine de devenir un état européen digne de ce nom.

 

Dans la déclaration récente prononcée lors de sa démission à Odessa, Mikheil Saakachvili dit qu’il va continuer à se battre contre le mensonge et la corruption. Quelle tournure prendra ce combat ?... pour le moment pas de réponse précise. Certains pensent qu’il va créer un nouveau parti d’opposition afin de combattre l’actuel gouvernement et son président. Le président Petro Porochenko  a  en tout cas pris acte de sa démission, et lui a souhaité  « bonne chance »…

 

 

 

Voir les commentaires