Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La manifestation du 28 mai

par Bogdan Mytrowytch

publié dans Politique

 

C’est dans un bel après-midi ensoleillé que cette manifestation fut organisée par différentes personnes originaires des pays de l’Europe de l’Est le dimanche 28 mai à Paris. Elle démarra à 17h sur le Parvis des Droits de l’Homme à Trocadéro pour protester contre la politique de Vladimir Poutine, un jour avant son arrivé à Paris.

Ce fut une première pour les organisateurs de la manifestation, qui étaient originaires respectivement de quatre pays à savoir l’Ukraine, la Géorgie, la Lituanie et la Moldavie, et se sont regroupés dans une coordination, qui s’appelle « l’Europe Unie contre Poutine ». Au début peu de monde, on ne savait pas si la manifestation allait avoir vraiment lieu, la police voulait l’interdire, finalement le bon sens l’a emporté…elle a eu lieu dans un climat bon enfant. La police était discrète environ 200 personnes étaient présentes…

Le fait, que ce fut un jour avant l’arrivée du dictateur russe, intéressa la presse de ce pays comme celle des pays de l’est dont la grande majorité des manifestants en étaient originaires, et ceci grâce à l’AFP (Agence France Presse), qui est le chemin quasi-obligé pour partager ce genre de nouvelle. Des chaines de télévisions et de radios étaient sur place. Les manifestants de bonne grâce se faisaient interviewer par les différents journalistes, qui retransmettaient leurs reportages sur différentes chaines de l’information. Des stations de radios et des télévisions, qui d’habitudes parlaient presque jamais des manifestations de cette sorte, en parlaient plusieurs fois par jour… Les circonstances donnèrent cette chance d’être entendu par un large public français et européens, et plus exactement est-européen. Des personnalités françaises, tel que Françoise Thom, historienne, nous on fait l’honneur de leur visite et de leur solidarité...et des chants différents raisonnèrent sur la place accompagné d’une belle guitare par notre ami moldave.

Quel symbole se fut pas seulement pour nous, mais aussi pour ceux qui dans les pays de l’Est y compris la Russie, qui subissent ce dictateur. Des gens de nos familles, des amis par les réseaux sociaux nous contactèrent pour faire part de leur joie, de nous voir manifester contre la politique agressive de Poutine. Cette manifestation qui se voulait européenne, le fut vraiment.

Le jour suivant, le lundi le nouveau pouvoir ne s’y trompa pas, le président Emmanuel Macron, fraichement élu, dénonça les persécutions que subissent les homosexuelles en Tchetchenie, et la presse tel que « Russia Today », ou l’agence « Spoutnik » qui pratique une politique de désinformation massive. D’ailleurs, la télévision russe censura la conférence de presse, et ne montra que Versailles afin de montrer aux spectateurs russes, avec quelle faste Vladimir Poutine est reçu à Versailles… alors que dans les différents pays européens l’accent était mis sur l’attitude du nouveau président français, qui a « cadré » son hôte pour dénoncer sa politique agressive, à l’égard de l’Europe, et de son positionnement dans l’affaire ukrainienne et syrienne.

Ce qui s’est déroulée le dimanche, malgré la hâte et l’urgence de la situation au niveau organisationnel, fut une réussite pour nous les manifestants. En effet, le président russe, seulement quelques jours avant sa visite à Versailles, profitant de l’exposition sur Pierre 1er, qui y est consacré, à l’occasion du bicentenaire du séjour de ce souverain à Versailles, a cru bon de saisir cette opportunité pour s’inviter à Versailles. Ils pensaient ainsi surprendre tout le monde, en faisant de la sorte. Ce fut le contraire qui se passa, se fut « l’arroseur arrosé »…

Cette manifestation nous donna le baume au cœur, l’occasion de prendre conscience de notre identité européenne, malgré nos différents pays, et nos différentes traditions culturelles. L’Europe doit s’affirmer de plus en plus comme entité politique avec laquelle, les « Grands » de ce monde devront apprendre à en tenir compte.

Voir les commentaires